+32(0) 81/72.51.97 [email protected]

 

Une école qui fête ses 50 ans, des élèves et des enseignants autorisés à nouveau à se côtoyer sans masque et une météo au beau fixe: le contexte de cette première semaine jésuite belge était plus que favorable. Mais c’est évidemment la présence de plus de 35 jésuites qui a donné à ces cinq jours leur caractère exceptionnel !
Nous nous étions donné trois objectifs. D’abord, offrir à chaque élève, de la maternelle à la rhéto, l’occasion d’entendre le témoignage d’un ou deux jésuites sur sa vocation ou une expérience de vie particulière. Quelques jésuites se sont également glissés dans les cours à travers des coanimations préparées au préalable avec certains professeurs de sciences, de langue… Une manière de découvrir les jésuites dans leur diversité et de s’interroger sur ce qui les relie, cette fameuse spiritualité ignatienne.
Deuxième objectif : célébrer les 50 ans de l’installation de l’école sur le plateau d’Erpent. Le lundi, une course a été organisée au départ de l’ancien Collège, à Namur. Des élèves de toutes les années se sont relayés pour amener un flambeau jusqu’à Erpent, marquant ainsi le début des festivités. En fin de semaine, des célébrations ont été organisées par année à partir d’un spectacle monté par une troupe de rhétoriciens puis autour des figures d’Ignace, de Pierre Favre et de François-Xavier incarnés par les fameux géants déjà présents lors du rassemblement à Marseille.
Enfin, il s’agissait à travers cette semaine de susciter un climat propice aux échanges en profondeur. La présence en nombre des jésuites, leur disponibilité et leur désir d’aller à la rencontre de chacun ont créé une ambiance très particulière. Au détour d’un couloir ou dans la salle des profs, les conversations se poursuivaient parfois longtemps avec les jésuites, ouvrant sur des questions plus personnelles. Mais c’est comme si la bienveillance et la sérénité des jésuites avaient rejailli sur l’ensemble de l’école. L’ambiance lors du concert des élèves et lors des ateliers du vendredi après-midi en fut une illustration marquante.
Les parents n’ont pas été oubliés : une conférence (« Les jésuites pour les Nuls » !) a été organisée le mardi soir, à l’initiative de l’Association des Parents et, le jeudi, c’est autour d’un repas avec des enseignants, les représentants des Anciens et un bon nombre de jésuites que les échanges se sont poursuivis. La semaine s’est clôturée par un temps de relecture au cours duquel chacun a été invité à écrire un petit mot aux membres du Collège d’Erpent dans 25 ans. Mais nous espérons bien revoir les jésuites en nombre dans notre école avant cela !